Belles de jour et noctambules, bienvenue…

Articles tagués ‘ivresse’

Citron, diamant et…

Il y en a qui se réveillent le matin et boivent un jus de citron chaud en imaginant que cette potion leur gardera jeunesse, beauté et séduction tout au long de la vie. Et tant pis si la potion acide leur ronge l’estomac tout la journée…

Il y en a qui n’en finissent pas de faire tourner autour de leur doigt ce diamant, gros comme un petit pois, gage d’amour donné et reçu, promesse éternelle de bonheur et de fidélité. Et tant pis si la secrétaire de leur mari est particulièrement charmante et que les réunions se prolongent tard le soir…

Il y en a qui font des pèlerinages dans le désert, d’autres qui se gavent de donuts au chocolat.

Moi, je lis. Je lis et je fuis. Chaque mot est un trempoline sur lequel je prends appui pour aller de plus en plus haut, de plus en plus loin. C’est moins acide que le citron et moins encombrant que le diamant. Les livres sont les prairies où je me roule comme un animal joyeux. Les pentes que je dévale tout schuss en riant. L’eau dans laquelle je me ressource. Je lis et j’ai mille vies. Je voyage et j’en apprends chaque nuit un peu plus sur les hommes. Je peux lire n’importe où, même en marchant dans la campagne. Les livres s’accordent bien avec les chats et le thé, le mariage est parfait. Les livres doublent mes murs. Ils me tiennent chaud l’hiver, frais l’été. Je hume parfois leur parfum de vieux papier, caresse leurs couvertures. Je dors avec eux, mange avec eux.

C’est trop? Sans doute…

Parce que les livres finissent par former des remparts et me coupent de la réalité. Je dois apprendre à m’en méfier. Toutes les forêts de mots ne font pas de bons refuges. Un mot peut vite devenir coupant et un livre, un couteau qui remue dans la plaie.

Les livres sont comme le reste. Les citrons, les diamants, les donuts et les hommes… Les aimer, oui, mais sans les transformer en lourdes chaînes à nos pieds.