Belles de jour et noctambules, bienvenue…

Articles tagués ‘injustice’

Pourquoi moi?

Pourquoi moi? se dit l’enfant dans la cour de récréation où les moqueries vont bon train. On lui tire ses couettes, on lui vole son pain au chocolat. Et les adultes, là-bas, qui discutent sans rien voir. Les adultes, drapés dans leurs certitudes. Et ça s’appelle maître, celui qui, parce qu’il ne l’a jamais vu, ne peut concevoir qu’un arbre pousse près de la mer, qu’un orvet n’est pas un serpent et que les araignées sont parfois rouges et se dégustent du bout des dents.

Pourquoi moi? se dit le jeune homme que mille ans de traditions familiales ont obligé à endosser un vêtement qui lui serre la gorge et bat, mou et trop long, contre ses jambes. C’est une longue robe noire. Il est avocat ou prêtre, peut-être juge, peu importe. Ce qui compte, c’est qu’il n’a pas choisi, qu’il n’y est pour rien mais que c’est pourtant lui qui porte sur le dos cette vocation funèbre, cette soumission à la loi des tribus. Sa colère n’en finit pas d’enfler. Un jour, il ne le sait pas encore, il va exploser. Mais pour le moment, il se demande juste pourquoi c’est tombé sur lui. Lui qui n’a jamais su résister. Lui qui a vécu dans la peur de n’être pas aimé.

Pourquoi moi? se demande la fourmi en voyant la semelle qui s’abat.

Pourquoi moi? se demande la jolie blonde quand le regard de l’homme tombe sur elle. Elle se sent si petite et si maladroite. Si peu importante quand tant d’autres autour d’elles brillent comme des diamants dans l’éclat des soirées. D’ailleurs, elle ne sait même pas pourquoi elle est venue. Qu’est-ce qu’il lui trouve? Est-il malade? Anormal? Un peu déviant? Car pour s’intéresser à une godiche comme elle, il faut avoir une mauvaise vue ou bien s’avouer un peu pervers. Elle n’a pas fait d’études, ne connait pas grand-chose à la vie. Elle a juste deux fossettes sur ses joues rebondies.

Pourquoi moi? se demande le psy quoi voit entrer dans son cabinet une grande bringue hystérique. Il sait bien que la terminologie n’est pas exacte et qu’il n’est pas censé mettre des gens dans des cases alors qu’ils n’ont pas encore passé le seuil mais enfin celle-là, il la voit venir avec son maquillage parfait, sa coloration parfaite, ses ongles parfaits et son portefeuille qui déborde. Elle s’ennuie alors elle va voir un psy. Si tout se passe bien, elle fera un beau transfert et le harcèlera pendant des mois avant de comprendre qu’il est insensible à son magnétisme. Et alors, en quelques mots bien placés, elle tentera de le ruiner.

Pourquoi moi? se dit la grand-mère qui ne sait pas dire non et se retrouve avec trois petits monstres sur les bras pour une semaine. Et son mari qui lui fait la gueule…

Pourquoi moi? se dit le jeune homme alors que la train s’arrête pour la troisième fois. Juste le jour où il a un entretien d’embauche. Et il est déjà en retard…

Pourquoi elle et pas moi? se dit l’amante délaissée tandis que la porte se referme une dernière fois sur le corps chéri, le corps aimé. Elle se demande s’il existe une formule magique, un filet de haute sécurité pour retenir l’amour et tout ce qui s’ensuit. Elle ne sait pas y faire, voilà ce qu’elle se dit. Le bon, c’est toujours pour les autres. Et elle, elle a quoi? Seule, elle se sent si démunie…

Pourquoi vous? Si le cœur vous en dit, vous pouvez continuer ce texte en laissant un commentaire…