Belles de jour et noctambules, bienvenue…

C’est en écrivant que cela arrive. Un sentiment mêlé de tout, comme du feuillage avec la pluie. C’est une joie qui nous arrive et nous rend malheureux. Elle nous vient de ce chant qui s’élève de l’enfance, qui y retourne. C’est pour l’écouter que l’on écrit. C’est pour écouter le chant si pur de la baleine aux yeux verts. Elle chante le vent qui passe, la rose qui brûle, l’amour qui meurt.

Christian Bobin, in La part manquante.

La citation du jeudi, une idée de Chiffonnette.

Publicités

Commentaires sur: "La citation du jeudi" (4)

  1. Bobin est un des mes écrivains préférés ! Je pourrais le choisir tous les jeudis !!

  2. J’aime tant Bobin … et votre espace me séduit …

    au plaisir

    • @ Servanne : Bobin est comme un lieu aimé dans lequel on revient avec plaisir de temps en temps… Merci pour votre visite et à bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :