Belles de jour et noctambules, bienvenue…

Octobre, c’est le mois de la noisette (entre autres…). Pour moi, ce petit fruit à coque évoque deux souvenirs.

Le premier me renvoie à ces berlingots de lait parfumés que ma mère glissait parfois dans mon sac pour le goûter. J’étais dans une école qui ne me plaisait pas. Je n’avais que peu d’amies. Ce petit berlingot de douceur, pris en regardant les toits de Paris, dans une cour de récréation survoltée, me réconciliait un peu avec mon statut d’enfant. Mon parfum préféré était Noisette…

Le second, aux noisettes grappillées au bord des chemin, dans un petit village de la Champagne, avec mon amie Lili. Nous nous en remplissions les poches puis, juchées sur le muret qui surplombait la rivière, nous les dégustions, après avoir pulvérisé la coquille avec une grosse pierre. Les noisettes étaient encore un peu vertes, tendres presque et nous nous régalions comme deux sauvageonnes avant de reprendre nos vélos et nos jeux.

Aujourd’hui, curieusement, je n’en mange pas souvent. Pas de noisetier à proximité et pas question d’en acheter en supermarché. Tout le plaisir serait perdu et le goût, sans doute, aussi… Parfois, un peu de praliné dans le chocolat ou un arrière-goût de noisette dans un vin me rappelle ces journées ensoleillées d’octobre où l’été traînait encore un peu sur les terrasses. Il me semble alors que l’enfance n’est pas si loin… Il suffirait d’un craquement pour la retrouver toute entière et la faire rouler dans ma paume avant de la manger d’un coup de dents…

Et pour vous, octobre, c’est le mois de quoi?

Photo extraite du site Dietéthique

Publicités

Commentaires sur: "Un petit goût de noisette…" (9)

  1. avant, c’était les vendanges. Quand j’étais petites, elles finissaient à cette époque-là. Maintenant, elles sont finies depuis longtemps quand octobre arrive.

    • Choupynette : ah oui, les vendanges, tu as raison… Quand ne vit pas dans un pays de vignes, on oublie…

  2. Très joli texte!
    Pour moi, c’est le moment de ressortir bottes, écharpes, pulls en laine. C’est aussi le mois du cocooning à la maison le dimanche, au chaud, sous la couette, avec un bouquin! Mais ça, généralement, ça dure plusieurs mois!

    • Pimprenelle : le contact de la laine épaisse et mœlleuse est aussi une des choses qui me console de l’hiver… ainsi que les chocolats chauds, les feux de cheminée et le parfum des sapins! 🙂

  3. C’est très joli.
    Octobre, pour moi, c’est la couverure toute douce sur les jambes le soir pour lire ou/et regarder la tv.

  4. Octobre évoque pour moi aussi les noisettes et les promenades dans la campagne. Mes grands-parents paternels étaient agriculteurs et proches de la nature. Le dimanche après-midi, nous leur rendions visite et surtout nous partions pour de « grandes » expéditions dans les champs voisins de leur ferme à la recherche de noisettes, châtaignes ou champignons…

    • Armande : ah, les grandes expéditions dans la campagne, les balades à vélo à fond dans les flaques, les cabanes en fougère… parfois, j’aimerais avoir encore huit ans… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :